Le Haut Conseil d'Orion 

(15/06/2020) 

 

Bonjour, nous sommes les guides D'Orion vous avez souhaité nous parler ? 

- Bonjour ! Je viens de penser à vous. L'âme de ma fille m'a parlé du Haut Conseil d'Orion il y a quelques années. En me disant que je pouvais faire appel à eux. Les connaissez-vous ? 

Nous vous mettons en relation maintenant. 

[Une Assemblée en demi-cercle]

- Bonjour ! Avez-vous un message à me transmettre ou aux habitants de la terre ?

[Conciliabule]

Bonjour, il est temps que vous sachiez peuple de la terre que nous de la planète Orion nous nous tenons à vos côtés depuis des éons. Nous sommes en relation avec vous depuis ici, à Orion, mais nous sommes aussi présents sur la Terre. Nous oeuvrons à vos côtés, nous vous aidons. 

- Merci beaucoup ! Quel type d'aide nous apportez-vous ?

Nous vous apportons une aide de type technologique. Nous vous apportons des technologies que vous devrez prochainement adopter. Des technologies qui respectent votre environnement. Car actuellement vos technologies précipitent votre planète vers sa perte ainsi que vous chers Humains de la Terre.

En quoi ces technologies vont nous aider ? 

 

Ce sont des technologies de transport, des technologies de communication, des technologies de la vie courante aussi. Des technologies qui respectent votre environnement et vos organismes si fragiles. 

- Merci beaucoup de votre aide. Souhaitez-vous nous faire savoir autre chose ? 

Nous souhaitons vous faire savoir que vous devez vous aligner le plus possible avec l'être divin que vous êtes. Il n'y a que cela qui est réel. Cela veut dire que la réalité extérieure que vous avez sous les yeux n'est qu'un jeu d'illusions que votre collectif/humanité créé de toute pièces par ses pensées, par les vibrations basses de ses pensées. La planète Terre doit nécessairement évoluer car elle fait partie d'un système solaire, d'une galaxie dont nous faisons aussi partie. Tout ce système évolue et la planète Terre, comme tout, doit évoluer et ne peut plus abriter de formes de vie involutives. Nous aimerions vous dire aussi que nous vous aimons tellement fort. Voilà pourquoi nous sommes à vos côtés car vous êtes le centre de notre attention et vous êtes le centre d'attention de beaucoup beaucoup d'êtres qui font partie de cette galaxie et d'autres galaxies aussi. Et nous vous encourageons afin que vous puissiez faire ce pas , franchir cette étape qui vous sépare de nous, qui vous sépare de notre conscience, qui vous sépare de la conscience divine, de l'unité divine. Car nous sommes tous un, nous sommes tous Un. 

- Sages du Haut Conseil d'Orion, comment pouvons-nous vivre cette réalité du Divin en soi ? 

Il vous faut vous verticaliser chers humains de la Terre et en même temps vous horizontaliser. Il vous faut tendre à l'amour pour le Transcendant et en même temps à l'amour pour vous et toute forme de vie autour de vous. L'amour est la seule réalité, tout le reste n'est qu'un jeu d'illusions auquel vous jouez depuis trop longtemps. Vous ne pouvez plus vous complaire dans ces illusions. Car le temps est venu maintenant du changement, de passer un cap et de ne plus regarder en arrière. Car toute forme involutive n'a plus longtemps à vivre sur Terre. Tous ceux qui ne respectent pas la vie ne pourront pas demeurer sur cette planète. Nous vous le disons. Ne vous inquiétez pas car vos âmes connaissent les enseignements qu'elles sont venus chercher ici, et ainsi elles iront où elles doivent aller. Nous vous le répétons aucune forme de vie involutive ne peut perdurer sur cette planète. Il est temps pour la planète Terre de briller, de resplendir, de retrouver  sa juste valeur de paradis, d'harmonie, de beauté; et de devenir un exemple de perfection, d'évolution, de paix. Nous vous aimons peuple de la Terre, nous aussi sommes à vos côtés, nous vous accompagnons par nos prières, par nos chants et par nos appuis technologiques comme nous vous l'avons dit, mais pas seulement, par notre Amour aussi. Merci. 

- Merci à vous Haut Conseil d'Orion, merci de votre soutien. Merci. 

Nous nous retirons. Soyez en paix.